Compte Rendu de la Réunion Publique du 23/11/2018

salle des Libertés à Perpignan

Ce vendredi 23 Novembre 2018, Debout la France Pays Catalan effectuait une réunion publique à la salle des Libertés à Perpignan. Entre trente et quarante intéressés se sont déplacés et ont été présentés dans un premier temps à la fédération DLF66.


Damien ALBANELL aura ensuite présenté le parti Debout la France au niveau national et son approche pour les élections européennes de mai 2019. Faisant d’emblée référence au potentiel et à la dynamique observée ces dernières semaines au travers des sondages, Damien ALBANELL expliqua les raisons pour lesquelles Nicolas DUPONT-AIGNAN avait choisi de partir seul en tête de liste. Les grandes lignes du programme politique européen de DLF auront ensuite été égrainées :

  • abrogation de l’accord de Schengen
  • arrêt de l’élargissement de l’UE (Turquie)
  • renégociation des différents traités tel le CETA
  • positionnement central souhaité et plus objectif vis à vis des Etats-Unis et de la Russie

Un point aura ensuite été fait sur le positionnement du parti au niveau local concernant les municipales 2020. La ligne du parti étant celle souhaitée par Nicolas DUPONT-AIGNAN appelant à une union des patriotes selon la plate forme « les amoureux de la France ». Damien ALBANELL n’a pas hésité à caractériser Louis ALIOT de personnage central concernant les tractations à venir pour l’élaboration des listes pour les municipales.

Rappelant le nombre important de communautés de communes (11) dans le département et la gestion malheureuse de la Communauté Urbaine Perpignan Méditerranée Métropole, Damien ALBANELL a appelé de ses vœux son souhait de voir un jour sortir de terre le projet d’une CTU (Collectivité Territoriale Unique) qui à la manière du Grand Lyon de Gérard Collomb récupérerait les compétences du département, gageant de plus que la disparition des départements est prévue par le gouvernement à l’horizon 2021. Le but est aussi de ne pas tomber dans le piège de l’Eurorégion comme c’est le cas en Alsace. « Si l’on décide encore une fois pour nous ce sera l’Eurorégion Occitanie » souligne Damien ALBANELL.

S’en est suivi la fameuse cession des questions ouvertes. L’une des questions les plus pertinente est venue d’une représentante du mouvement resistènçia qui demandait quel était le rapport de Debout la France avec la catalan. Damien ALBANELL a dit souhaiter une reconnaissance forte de la langue et de la culture catalane. L’idée de voir un jour paraitre un délégué aux identités locales fait son chemin à Debout la France. Patricia ROGET a pris l’exemple du GECT Hôpital de Cerdagne à Puigcerda, ou il est difficile actuellement de trouver du personnel bilingue.

Bien d’autres questions ont même permis de mettre en place de petits débats notamment sur la question du droit du sol, la gestion des migrants, le rôle de la police municipale ou encore de la nouvelle police de proximité.

En conclusion de cette soirée très riche, un apéritif mettant en avant le muscat de Noël aura été offert aux participants.

Nous remercions toutes les personnes ayant pris part à cette réunion publique.


⇒ Cadres présents:
• Damien ALBANELL (Secrétaire Départemental des Pyrénées-Orientales à Debout la France)
• Ludovic BONNET (Délégué à la Communication des Pyrénées-Orientales à Debout la France)
• Patricia ROGET (Conseillère Nationale, Délégué 3e Circonscription des Pyrénées-Orientales à Debout la France)
• Valentin ARMANGAU (Délégué Jeunes)
• Jean Pierre RODIER et Solange RODIER (Délégué 2e Circonscription des Pyrénées-Orientales à Debout la France)
• Philippe SYMPHORIEN (Conseiller National)
• Didier MELMOUX
• Henry-Jean PUIG
• Jean-Pierre GALINAT


BONNET Ludovic
Délégué à la Communication

Damien Albanell
Secrétaire Départemental