La langue catalane, grande oubliée des subventions nationales

Où sont passés les garants de la culture catalane ?

Le 25 octobre dernier, l’APLEC (Associació per a l’ensenyament del català) nous faisait savoir via son site qu’il existait de curieuses disparités et autres traitements de faveur concernant les aides de l’Etat pour le maintien et le développement des langues régionales. Nous apprenons en effet que la majorité des langues régionales bénéficient de ces aides allant jusqu’à plusieurs millions d’euros par an. A contrario le catalan semble une nouvelle fois le grand oublié de ces formidables portefeuilles ministériels, puisqu’un dossier déposé par l’APLEC semble en suspend dans l’une des antichambres du ministère de l’intérieur, de l’éducation nationale ou de la culture. L’aide demandée est de 50 000 euros par an, rien de comparable avec les 4 millions et demi d’euros versés au développement de la langue basque. Il est vrai que la langue catalane n’a ni le soutien de François Bayrou, ni celui de Manuel Valls qui avait certainement oublié d’être catalan en tant que premier ministre.

DLF Pays Catalan s’interroge donc sur cette question et en appelle aux rares élus du département pour qui la langue catalane a encore de l’intérêt. De fait, nous rappelons notamment que le 10 décembre 2017, le conseil général des Pyrénées-Orientales c’est engagé à la promotion, au développement et à la diffusion de langue catalane via une charte en faveur du Catalan.

Messieurs et mesdames les politiques, Mesdames et messieurs les élu.e.s, il est de votre responsabilité de mettre en œuvre vos engagements.

BONNET Ludovic
Délégué à la Communication DLF66