DLF Pays Catalan défenseur de la cause animale

"On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux" /Gandhi

Les jeunes de Debout la France Pays Catalan sont allés à la rencontre de plusieurs associations qui militent pour la protection animale afin de connaître leurs problématiques et leur apporter un total soutien.

Aujourd’hui comme hier l’heure est grave, des milliers de chats et de chiens errent dans nos villes et villages de France. Les Pyrénées-Orientales n’échappent pas à la règle. Les refuges sont quasiment combles. Les bénévoles sont débordés de tâches, entre les soins, les nettoyages et l’entretien des locaux, la mission est périlleuse.

De plus les subventions annuelles perçues couvrent seulement une dizaine de chats ou chiens comme c’est le cas ici au refuge un Gîte une Gamelle de Rivesaltes. Des actions sont pourtant réalisées pour 500 animaux en moyenne. Heureusement que de grandes associations nationales les soutiennent comme la fondation Brigitte Bardot et bien d’autres.

Doit-on rappeler à certains maires qu’ils peuvent d’après l’article L211-27 du code rural et de la pêche maritime mettre en œuvre des programmes de stérilisation.

Pourquoi tant de railleries et d’indifférences de la part de certains élus pendant les conseils municipaux envers ceux qui tirent la sonnette d’alarme, ceux qui font les démarches sur le terrain et qui parfois utilisent la totalité de leur salaires pour que vivent correctement des centaines de chats et de chiens. Faut-il leur rappeler que ces bonnes personnes participent activement non seulement au bien être animal mais aussi, en évitant leurs propagations dans nos communes, à celle des riverains !

En définitive, concernant les élus qui sont aux abonnés absents sur cette question animale, on peut le stipuler, ils se jouent de la loi et donnent une piètre image d’exemplarité en matière de respect des animaux en général. En laissant les concitoyens et les associations gérer l’ensemble des problèmes dans un mépris total, on peut comprendre l’état dans lequel se situe la condition animale au niveau national. En témoigne les chiffres croissant concernant les abandons et les maltraitances envers les animaux.

Debout la France Pays Catalan par l’action de ces jeunes représentants y voit plus clair. Nous assurons à toutes ces associations que nous nous démènerons pour agir et porter haut et fort l’étendard de la protection animale.

VALENTIN ARMANGAU
Délégué Jeune DLF66