Agriculteurs des P-O: ce gouvernement vous méprise !

Ne vous laissez plus faire !

En référence au communiqué de notre chef de file, Nicolas Dupont-Aignan qui se déplacera à Baixas ce 9 juin prochain.

Nous l’apprenons de la plume de NDA; « le gouvernement a bloqué une nouvelle fois la hausse des petites retraites agricoles votée au Sénat et a stoppé le financement de l’aide au répit, qui permet aux paysans victimes d’épuisement professionnel de partir en vacances ».

Combien de maraîchers de Villelongue-de-la-Salanque, d’arboriculteurs d’Ille-sur-Têt, de viticulteurs de Rivesaltes ou autres éleveurs de Sournia connaissent ces revenus ridicules (- de 350 euros par mois), qu’ils soient en activité ou à la retraite. Combien de femmes de ces agriculteurs ne touchent quasiment rien, parfois tout juste 250 euros à la retraite alors qu’elles ont courbé le dos toute une vie presque autant que leurs maris ! Combien d’agriculteurs de la mer trop souvent oubliés, tel les pêcheurs du Barcarès, dans la même situation …

La France de Macron est bien plus bienveillante avec ses ennemis partis faire le djihad en Irak et en Syrie, leur versant des pensions de chômage et de RSA à tire-larigot:

  • RSA pour un djihadiste seul ==> 550,93 euros
  • RSA pour un couple de djihadiste sans enfants ==> 826,40 euros

La France de Macron se contrefiche éperdument de sa main nourricière qui disparait chaque jour un peu plus, arguant que la mondialisation est l’unique solution pour donner la béquet aux français.

Détruire notre agriculture c’est détruire nos campagnes, nos terroirs et nos savoirs faire. C’est finalement aussi détruire tout ce qui en découle comme la gastronomie et pour finir à très long terme certes, le tourisme. Si la France est le premier pays gastronome du monde c’est aussi parce que jadis elle était le premier pays agricole en terme de variétés et de qualités de productions !

Dans les Pyrénées-Orientales notre agriculture se meurt à grand feu depuis deux décennies, sous le regard malicieux des promoteurs immobiliers, amis de Macron, qui finiront par bétonner toute la plaine du Roussillon d’un seul tenant avant la fin de ce siècle si nous continuons à voter bêtement pour du « Grau ».

A tous, si la « Star Up de Macron » perfusée à la « Macdomination » est votre système désiré, ne changez rien, continuez votre train train quotidien. N’oubliez pas quand même de gueuler pour les petits panneaux de 80 km/heures comme vous savez si bien le faire, principalement derrière un ordinateur.

Si au contraire vous vous sentez l’envie de changer les choses, pressentant que le vote ne suffit plus, observant aussi que la contestation de la rue n’est plus un moyen puisque pipée par la violence des groupes de gauches ou macronistes déguisés, pipée aussi par un syndicalisme trop politisé. Si vous comprenez que l’adhésion simple même passive est déjà un acte délibéré de contestation et de mobilisation face à la mondialisation déshumanisée et standardisée, ne vous laissez plus faireAdhérez à Debout la France !

BONNET Ludovic
Délégué à la Communication