Trois surveillants blessés à la prison de Perpignan

La réaction du Secrétaire Départemental

lien vers l’article de l’indépendant relatant les faits à la Prison de Perpignan

L’ensemble des responsables politiques dénoncent ces faits par un manque de moyens tant humain que matériel.

Il est certain que les surveillants pénitentiaire, au même titre que d’autres employés de la fonction publique ne sont pas les mieux lotis. Néanmoins dans ce cas précis (comme dans d’autres), c’est l’autorité de l’État qui est remis en cause, le respect de l’uniforme, et l’absence de crainte d’une sanction à la hauteur de la gravité des faits.

Damien ALBANELL